Comment traduire un texte de loi ?

Traduction juridique : comment traduire un texte juridique ? 

 

Les textes juridiques s’apprécient au regard des institutions desquelles ils émanent et des branches du droit. 

Si nous devons schématiser, il n’existe pas une définition précise de ce qu’est un « texte juridique ». Néanmoins, il est possible de déterminer une typologie de textes en se basant sur la forme et le contexte d’un énoncé ayant force de loi. 

Ainsi, le traducteur aura une définition d’un texte juridique plus large que celle d’un juriste. Ce dernier devra en effet contextualiser et appréhender ses effets.  

La personne ayant pour mission de traduire les textes juridiques sera confrontée à une difficulté que le traducteur de texte technique ne connaît pas. Il se trouvera face à un texte juridique étranger, portant sur des dispositions comparables, sans être identiques pour autant. 

 

Situer le contenu par analogie

 

Le processus de traduction débute nécessairement par une situation du droit applicable au texte de loi source, cela qu’importe le droit concerné (droit pénal, droit des affaires, droit civil, etc.). 

Par ailleurs, il devra procéder de la même sorte en ce qui concerne le droit applicable de la langue cible. 

Une fois ce processus effectué, le traducteur applique la technique de l’analogie. Elle permet de comparer des situations similaires se trouvant dans des contextes différents. A cette étape, le traducteur juridique devra comparer les deux droits. Plus précisément, établir les points communs et les points de distinction. 

 

Comparer pour décrypter

 

Aussi, le traducteur juridique devra décrypter ou décoder le texte source. C’est en comprenant la disposition étrangère qu’il pourra la traduire. Nous pouvons donc parler de droit comparé. En pratique, il s’agira de comparer entre les institutions énoncées par le texte source et les institutions du texte cible. 

 

Le transfert de sens

 

En guise de dernière étape, intervient le transfert de sens. Après avoir déterminé et acquis le sens des dispositions du texte juridique dans son entièreté, le traducteur juridique devra procéder au transfert de sens. 

C’est à travers cette étape qu’il devra ainsi rendre perceptible et compréhensible le sens de la loi source dans la langue de la loi cible. Qu’il s’agisse d’une loi, une circulaire ou un décret, le texte cible doit à la fois être compris et doté du même sens que le texte originel. 

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Français
English العربية Français
Open chat
1
Bonjour,

Est-ce que je peux vous aider ?
Powered by