La traduction juridique à l’épreuve des nuances du droit

La traduction juridique à l’épreuve des nuances du droit

 

L’intensification des relations commerciales internationales impose un besoin nouveau, celui de la traduction juridique. 

Cet exercice, d’une complexité non-négligeable, est réalisé avec rigueur et précision. Qu’il s’agisse de traduire un contrat, un jugement, des CGV/CGU ou tout autre document juridique, il est nécessaire de confier cette mission à un connaisseur tant en droit qu’en traduction. 

 

Traduction juridique et classique : quelles différences ? 

 

La traduction juridique porte sur les actes juridiques (jugements, contrats, etc.). A ce titre, elle exige une terminologie juridique précise afin de ne pas dépourvoir les dispositions d’un acte de leur portée juridique. 

 

La traduction “classique”, quant à elle, repose sur la traduction de documents dont la terminologie n’est pas aussi exigeante que la traduction juridique. En effet, elle n’exige pas de terminologie précise dès lors que le sens du contenu est transposé de manière correcte. On parle alors de traduction par équivalent. Aujourd’hui, ce type de traduction s’effectue le plus souvent grâce à des aides informatiques automatisées.

 

Traduction juridique : cohérence et précision 

 

Le droit est une matière émaillée de nuances. Les régimes politiques et systèmes juridiques étant différents d’un Etat à un autre, certaines normes juridiques ne s’appliquent pas à toutes les législations. Cette diversité de règles juridiques constitue l’une des plus importantes difficultés auxquelles se heurte le traducteur. 

 

Les sens commun et technique prêtent souvent à confusion, c’est à ce moment qu’interviennent les connaissances juridiques du traducteur. 

Le traducteur, en plus d’être expérimenté en traduction, doit nécessairement disposer de connaissances en matière juridique afin de conserver le sens original du texte juridique source. 

Ainsi, lorsqu’il n’est pas possible de transposer une règle ne trouvant pas sa place dans la langue cible, il est nécessaire de procéder à une traduction par équivalent. 

 

Pourquoi autant de rigueur ? 

 

Une traduction juridique n’ayant pas transposé précisément le sens du document juridique est le plus souvent préjudiciable aux personnes concernées. 

Un acte juridique influe nécessairement sur les droits des personnes concernées et confère des obligations aux parties à l’acte. A travers la traduction juridique, le sens de ces mêmes droits et obligations doit être conservé. A défaut, l’une des parties pourrait se voir dépourvue de ses droits lui causant des préjudices considérables. 

Pour ainsi dire, la rigueur et la précision de la traduction juridique dépassent le sens du contenu. Ces deux mots-d’ordres écartent tout conflit tiré d’une confusion exprimée par parties d’un acte juridique.

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Français
English العربية Français
Open chat
1
Bonjour,

Est-ce que je peux vous aider ?
Powered by